La journée type d'Annabel !

Publié le par Magus

Beaucoup d'entres vous se demandent certainement ce qui fait la journée d'un dessinateur de bande dessinée, Annabel a décidé de répondre à cette épineuse question à travers ce récit d'une journée typique que je vous laisse découvrir, maintenant vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas :

 

'D'abord je me lève aux aurores car j'aime bien aller faire une balade au parc qui se trouve près de chez moi. Dire bonjour au héron du lac pour y admirer le soleil se lever (C'est romantique mais j'y peux rien, c'est vrai  !). Mine de rien, ça m'aide à me concentrer sur le travail de la journée, en fait c'est une sorte de rituel indispensable, d'autant plus que je m'enferme toute la journée ensuite ! Si je ne sors pas le matin après je fais de la claustrophobie.

Une fois rentrée je me prépare un café, le premier de la journée. Ensuite je vais dans ma caverne, c'est le meilleur moment, il fait à peine jour, surtout en hiver j'adore. 

Je m'installe à ma table de travail, aux alentours de 8h et ce jusqu'à midi. mon estomac crie famine, je crève la dalle à partir de cete heure et je mange donc à midi tout pil.

Puis petite pause et re-café, là je regarde mes mails (Ca fait du bien d'avoir des news !), avant de me replonger pour l'après-midi dans mes planches (Souvent je travaille sur plusieurs à la fois, selon l'envie de dessiner telle ou telle case et en général je laisse les décors pour la fin. Et oui, j'y peux rien, c'est vraiment pas mon truc...)

J'émerge de ma caverne par palliers à partir de 18h (Et en général c'est pas la peine de me demander de prendre part à une discussion avant 18h30...) Parfois quand il y a du taf un peu en retard, alors je m'y remet  en soirée.

Mais j'évite autant que possible, sinon j'ai tendance à avoir l'inspiration poussive le lendemain.

Voilà, c'est une journée typique pour moi.

J'ai besoin de cette régularité pour me rassurer au moins sur le timing, et pouvoir ne penser qu'à dessiner. C 'est trop tentant parfois de larguer les crayons pour la journée et le risque c'est de voir la lassitude pointer le bout de son nez, on a aussi quelques fois l'impression d'être réduit à un hémisphère de cerveau relié à une main.

Sinon j' adore mon métier, je suis une veinarde et bien consciente de l'être'

 

 

 

 

 


 

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cyrus 01/10/2009 14:09


Moi ça me donne envie de rester scénariste ;-))


david 01/10/2009 13:11


Tu sais que ça a pas l'air très drôle dis comme ça ? ^^
Où sont les îles, les repas gratuits, les bateaux à reculons?
Vivement juin prochain !