Tout Seul par Chabouté

Publié le par Magus

Je ne sais pas vous mais chez moi j'ai une pile de livres qui m'attend en permanence et qui ne cesse d'augmenter au fil du temps puisque je ne la dévore pas assez vite. Au gré de mes envies du jour je picore dedans, il y avait un livre qui était bien placé vers le sommet de ma pile depuis le dernier festival d'Angoulême, il me faisait de l'oeil depuis un moment celui-là : 'Tout Seul'. Le travail de Chabouté était dans ma ligne de mire depuis que j'avais lu et beaucoup aimé son livre 'Construire un feu' chez Vent d'Ouest. Adaptation d'une nouvelle de Jack London narrant l'histoire de ce chercheur d'or condamné le tout dans des nuances de blanc et de gris superbes. Si vous avez été scotché par les 15 premières minutes de 'There will be Blood' vous ne devriez pas rester incensible à la description hyper documentée de la vie de ces pionniers du nouveau monde.
Changement de format et de pagination pour 'Tout Seul', gros pavé format comics de plus de 300 pages en trait noir/blanc qui frappe d'emblée par sa très belle couverture toute en ambiance. Histoire complète et originale, 'Tout Seul' dépeint le quotidien d'un gardien de phare un peu spécial puisqu'il n'a jamais mis les pieds sur le continent. Il est né sur le phare et il y vit seul depuis que son père est mort. On va découvrir progressivement un être hors norme qui cache une énorme humanité.
Le principe de 'Tout Seul' est de titiller votre imagination à travers un jeu de miroir assez malin entre le lecteur et le personnage principale sur la vie que l'on vit et celle que l'on rève. Le pouvoir de l'imagination au service d'un personnage qui apprend la vie à travers un énorme dictionnaire dont il choisit les définitions au hasard. Sa rencontre indirecte avec un marin va provoquer en lui des questionnements inédits sur ce qu'il doit faire de sa vie.
Ce que j'aime bien avec le travail de Chabouté c'est qu'il nous emmène là on ne s'attend pas, que l'émotion affleure à des moments inattendus et que tout cela n'est jamais mièvre. Je peux vous dire que vous allez développer une sacré empathie à l'égard du gardien et que vous allez tremblé vers la fin du livre.
Graphiquement le trait en cassure de Chabouté fait merveille dans les expressions des personnages et dans la gestion des paysages maritimes. Malgré le minimalisme de l'action, on se s'ennuie jamais et il n'y a pas de redite, vraiment impressionnant de maitrise. La narration y est pour beaucoup, c'est fluide, Chabouté maitrise à merveille les enchainements entre la réalité et les séquences imaginaires. Il tient son rythme et ce sur plus de 300 pages.
Si vous pleurez à chaque fois que vous regardez 'Elephant Man' de David Lynch, ce livre est pour vous. Une grande et belle oeuvre de bande dessinée qui mérite amplement de figurer dans le palmares des meilleures lectures 2009.

Cyrus









Publié dans Critiques

Commenter cet article