Pause sportive

Publié le par Magus

C'est décidé en 2010 je vous parlerai régulièrement de sport sur ce blog. Il faut bien reconnaitre que le sport est le parent pauvre de la bande dessinée. D'abord chez les auteurs, c'est un des sujets les moins abordés lorsque vous vous retrouvez à une table avec des gens du métier. Honte à celui qui avouera son amour de la balle jaune et son excitation avant un match de foot. Le sport n'a pas la côté chez les auteurs de bd. Je ne rentrerai pas dans une explication de texte sur ce sujet, c'est un fait.
Sachez que mes 2 sports de prédilection sont le tennis et le basket (tendance NBA). 2 sports que j'ai pratiqué et qui ont laissé quelques trace physiques sur mon vieux corps. En ce moment je ne les pratique plus. Je suis très friand de retransmissions à la télé ou même d'aller vivre le sport en live à Rolland Garros ou à Bercy notamment. Je ne rate jamais un tournoi du grand chelem, c'est la quintessence du tennis de haut niveau, 2 semaines de tournois, des matches en 5 sets qui peuvent vous faire passer par tous les états. La dramaturgie est parfois d'une intensité inouie dans le sport.
L'Open d'Australie vient de s'achever sur le 16 ème titre en Grand Chelem de Roger Federer. Je n'ai malheureusement pas pu voir la finale pour cause de train bloqué en rase campagne lors du retour d'Angoulême. J'aimerais profiter de ce timing pour déclarer ma flamme à ce champion hors norme qu'est Roger Federer.
Roger c'est bien sûr un palmares époustouflant.
C'est aussi un joueur d'une intelligence rare et c'est souvent la marque des grands champions lorsqu'il s'agit de gérer vos émotions, vos nerfs ou la tactique lors des moments cruciaux d'un match. Il a tous les coups du tennis bien sûr. Ces derniers temps je suis très impressionné par sa qualité de service. Phénoménale.
C'est un athlète formidable dont le tennis est en adéquation avec ses capacités physiques. Il ne force pas sur son corps par des coups surpuissants qui l'abîmeraient, lui c'est la fluidité et le rythme. Il a d'ailleurs été très peu touché par les blessures au cours de sa carrière.
Federer était sorti d'une année 2009 étrange. 'Seulement' 2 titres du grand chelem et des défaites dures à encaisser début 2009 lors de la très belle finale contre Nadal en Australie ou son faible rendement en fin de saison dernière.
On le disait en perte de vitesse.
Cet Open d'Autralie a une fois de plus montré qu'à 28 ans il a encore de belles années devant lui. il a pratiqué sur la quinzaine un tennis de rève que peu avaient vu venir.
En fait je pense qu'on a sous estimé une dimension importante du personnage, Roger est conscient d'écrire la plus belle page de son sport et battre un à un les records est une motivation qui le transcende.
Il a gagné son premier Rolland Garros en 2009, le seul tournoi GC qui lui échappait encore. Il lui reste un challenge de taille à réaliser : gagner les 4 tournois du grand chelem la même année. Seul Rod Laver l'a fait avant lui depuis l'ère open.
Il vient de gagner en Australie, il partira favori à Rolland cette année tant je pense que Rafael Nadal aura du mal à revenir à son meilleur niveau d'ici là et ce même si c'est sur terre battue. A Wimbledon c'est son jardin et l'US Open est aussi à sa portée, il n'a pas manqué la finale depuis 6 ans. Bref je prends les paris sur cette année. Roger va réussir un des plus grands défis de son sport.
Je vous laisse sur ces belles photos de lui à Wimbledon, j'adore la classe qui se dégage de ce tournoi. Tradition oblige vous devez jouer en blanc. Et c'est magnifique.
Vous trouverez aussi une vidéo d'un point très spectaculaire de Roger Federer qu'il a réalisé lors de l'US Open 2009. Admirez à quel point il est bas pour frapper cette balle irrécupérable pour nous simples mortels.

Cyrus

federer

roger-federer-wimbledon-champion-wallpaper

Publié dans Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christelle 03/03/2010 08:27


Si c'est pas la classe internationale, ça? :)