Top 5 de Franck Marguin

Publié le par Magus

Je vous rappelle que depuis la semaine dernière nous avons le privilège d'accueillir Frank Marguin sur notre blog pour qu'il nous livre ses fameux top 5. Franck interviendra toutes les semaines. A toi la parole Franck.

TOP 5 des aberrations cinématographiques

1. 'Le Jour et la Nuit' de Bernard Henri Lévy
A ce stade c'est de l'abstraction. BHL a poussé le n'importe quoi dans ses retranchements les plus flamboyants et offre ici l'un des objets les plus incroyablement ridicules et mégalomanes de l'histoire du cinéma. Du grand art !
 
2. 'Mauvais Esprit' de Patrick Alessandrin
Michel Muller se réincarne dans le corps d'un odieux bébé et passe son film à vomir sur les gens et sortir des ignominies en voix-off. Il faut le voir pour le croire. Anti-cinématographique au possible, c'est un concentré de vulgarité crasse.
 
3. 'La Nuit des Traquées' de Jean Rollin
Dans un immeuble désaffecté, plusieurs nanas, dont Brigitte Lahaie au fait de sa beauté sculpturale, déambulent sans raison au milieu des murs vides. Il ne se passe rien d'autre. C'est fascinant.
 
4. 'Sexy Movie' de Aaron Seltzer et Jason Friedberg
Alors ça c'est corsé. Je pense que je pourrai mettre dans le même sac toutes les merdes des mêmes types, type Scary Movie et compagnie, si je les avais vues. Comment dire... Je crois n'avoir jamais rien vu d'aussi vulgaire, insultant pour la femme, avilissant, et d'une insondable bêtise, entendu dans son sens ontologique. Encore quelques films de cet acabit, et la fin du monde est proche.
 
5. 'La Belle Verte' de Coline Serreau
Celui-ci je ne l'ai même pas vu en entier. C'était littéralement impossible. Mais maintenant, sans doute mon esprit vicieux, je regrette. Cette espèce de précis écolo à deux balles sur les bonnes vertus du bien vivre ensemble est une horrible leçon de démagogie à deux balles qui semble s'adresser au dernier des crétins. A dégueuler.
 

Publié dans Franck Marguin

Commenter cet article