Le Cinéma et nous

Publié le par Magus

Par Cyrus

Régulièrement nous vous ferons partager nos visionnages de films, séries télévisées ou nos coups de coeur musicaux. Non pas que nos avis puissent avoir une quelconque influence dans vos choix futurs (sinon vous seriez déjà en train d'acheter une dizaine de Magus chacun), mais c'est avant tout l'occasion de vous parler de ce qui nous fait vibrer. Le cinéma étant pour ce qui me concerne une source d'alimentation culturelle essentielle.

Revolutionary Road (Les Noces Rebelles)
Coup de coeur de ces dernières semaines, drama classique dans sa construction mais tout respire le cinéma dans ce film. Qualité d'interprétation, mise en scène, lumière, musique, tout sonne juste. Ne serait-ce que pour les acteurs, allez voir ce film. Un grand film sur le masochisme de l'être humain.




















Walkyrie :
On a beaucoup parlé de ce film, pas uniquement pour des raisons cinématographiques. Je ne m'attarderais pas sur Tom Cruise et ses dérives.
Mais pour ce qui est du filmt, c'est à dire un thriller d'espionnage, c'est efficace. Je ne connaissais pas les rouages de l'opération Walkyrie et ses conséquences. La prise de pouvoir momentanée des officiers est très prenante. C'est fascinant de voir le mécanisme de la chute programmée du régime nazi devenu ultra paranoique. On a beau connaitre la fin, on espère leur réussite. En tout cas sur moi ça a fonctionné.




















Gran Torino :
Petit et grand Eastwood à la fois. Petit car il ne marquera pas l'histoire du 7 ème art et grand parce que ce film prend des allures de film testament par un cinéaste qui lui aura marqué son art. C'est au passage le film le plus drôle de Clint depuis Space Cowboys. Immanquable quand on connait la filmographie d'Eastwood.



















L'étrange histoire de Benjamin Button :
Ce film est un mystère pour moi, ou plutôt une évidence, je ne suis pas rentré dedans et je suis passé à côté. Aucune émotion ni empathie pour les personnages. Du coup les 2h40 sont longues, très longues. Au passage, je commence à me demander si David Fincher n'est pas le réalisateur le plus surcôté du moment. Hormis Alien 3, j'ai du mal avec sa filmographie.





















The Wrestler :
Film qui ne vaut que pour Mickey Rourke et pour les scènes de Catch ultra réalistes et impressionantes. Histoire un peu trop prévisible ou trop calculée, ce qui annihile toute émotion. Reste le plaisir avouable de voir toute l'humanité qui se dégage de ce visage boursouflé qui ne câche rien à la caméra. Mickey, c'est du vrai, du toc, c'est fragile, c'est beau.



Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article