La Horde de Yannick Dahan

Publié le par Magus

Parmis les films que j'attends avec impatience, 'La horde' fait figure d'exception. Imaginez donc, un film français faisant le pari de s'attaquer au film de Zombies. A priori ça part mal. Le cinéma de genre en France peine à trouver ou retrouver ses marques. Je ne saurais trop expliquer ce qui coince, les talents sont là, moins le savoir faire, et le résultat n'est que très rarement à la hauteur. Certes il y a quelques réussites comme 'Ils' ou 'Le Convoyeur' mais pour ces 2 films combien de 'Saint Ange' et autres 'Humains'.
Pourtant il y a toujours des irréductibles qui en veulent et qui iront jusqu'au bout de leur passion. Yannick Dahan en ce ceux là. Vous le connaissez certainement déjà pour certains, il traine sa bonhomie et sa gouaille légendaire depuis un bon paquet d'années. Ancien de Mad Movies et d'un tas d'autres revues, puis chroniqueur sur Cinecinémas, Yannick Dahan incarne ce personnage de geek, autrefois conspué mais devenu très tendence depuis quelques années. Il est parfois extrêmes dans ses envolées lyriques mais force est de constaster que c'est un passionné qui vous scotche à l'écran quand vous tombez dessus et que ses critiques sont souvent pertinenes. J'ai un oeil sur 'La Horde' depuis un moment parce que donc je connais le gars derrière la caméra, que j'adore les Zombies mais surtout parce que ce projet est original dans la manière dont il a été initié. Faire ce genre de film en France relève certainement du parcours du combattant qui n'imagine pas une seconde toutes les embuches qui l'attendent. Toutes les idées et les initiatives sont donc bonnes à prendre pour parvenir à ses fins.
En l'occurrence, il faut souligner l'originalité de la conception de la 'La Horde', en effet ce film revendique le fait d'être un des premiers films produit sous la bannière Motion Sponsor. C'est une manière participative de produire un film dont une partie du budget est financé par des dons privés. Ce qui vous donne un accés privilégié aux coulisses du film et à certaines décisions créatives suivant votre degré de participation financière. J'aime beaucoup cette idée de faire participer les fans dès le début, ça ne veut pas dire que c'est un gage de qualité mais c'est surtout un excellent moyen de trouver de nouveaux débouchés pour des films qui n'arrivent pas à trouver des financements dans les réseaux habituels, parce que personne ne veut prendre de risques. Les fans ont pris le pouvoir depuis quelques années. A eux d'en assurer l'exercice ! En contrepartie si le film fait un bide, personne n'y gagne si ce n'est d'avoir participé à une sacrée expérience, si le film cartonne il y aura une participation aux bénéfices.
Revenons à ce qui fait le film, déjà j'aime bien le pitch, des policiers pénètrent dans une tour de banlieue pour une expédition punitive ou sont retranchés les voyous qui ont tué un de leur collègue. Soudain le monde extérieur bascule dans la folie et il va falloir collaborer pour survivre. On est totalement dans le code Zombies façon Dawn of The Dead : une situation d'enfermenent et une attaque de Zombies en règle qui veulent rentrer. Qui va survivre ?
J'avais beaucoup adoré le remake de Zack Snider et j'y retrouve la même hargne, on est éloigné du Zombie d'origine, plus proche ici de la bête enragée mais si le film fonctionne je ne lui en serai pas gré.
Les premières images témoignent d'une vraie ambiance et j'adore les tronches des acteurs qui sont tout de suite charismatiques, l'action semble bien péchue. On ne voit pas grand chose mais pour moi ça confirme que ce film est sur les bons rails.
Bref un bon petit film de Zombies en perspective qui devrait sortir début 2010.

Cyrus





Publié dans Cinéma

Commenter cet article